Profil
A rejoint le : 22 mars 2021
À propos
0 J'aime reçus
0 Commentaires reçus
0 Meilleur commentaire

Chargée de projet "Expédition", le couteau-suisse à terre (avec un projet sociologique dans le Pacifique...)

Association française "Voilenat.org", ayant pour objet d’organiser ou de participer à des voyages d’exploration et d’études du milieu naturel marin effectués à bord de voiliers, et à la vulgarisation de ces enseignements.


Argo : Outremer 33, cotre en Strongall, par Meta. Optimisé pour le grand vagabondage en autonomie : 2 couchettes doubles + 1 couchette simple, des rangements dans le carré et la soute arrière. Pas de pompe électrique sur les réservoirs pour éviter les gaspillages, et le bateau est en autonomie électrique avec un panneau solaire et une éolienne de 300W chacun. Autonomie en eau douce grâce au dessalinisateur. Sécurité et systèmes de navigation supérieurs aux normes actuelles + équipements de plongée.



caractéristiques - specifications :

Longueur - LOA : 10,25m

Largeur - Beam : 3,20m

Poids en charge - Displacement loaded : 6,5 tonnes

Tirant d’eau - Draft : 1,65m

Surface de voilure - Sailing working aerea : 56m², spi de 65m²

Motorisation : Volvo diesel 30CV,

Diesel: 320 l


2021 : Expédition Escondida - volet 1

L'objectif reste d'aller chercher l'Escondida, île mystérieuse du Pacifique. Mais pour voguer jusque là, et prendre le temps d'étudier les îles et les eaux de cet océan, l'Expédition a besoin d'accéder à des ports, ou du moins, la terre : avitailler, envoyer les prélèvements physiques par courrier et les données par mail, échanger avec les locaux sur leur environnement. Or, avec l'épidémie de COVID-19, tous (ou presque) les ports d'Amérique du Sud et du Pacifique sont fermés aux plaisanciers.

Bien décidée à prendre la mer et réaliser sa mission, l'Expédition Escondida s'est alors trouvée un premier volet d'aventure -- réduit mais aussi pertinent scientifiquement : l'Atlantique Nord. Ainsi, en lien avec nos partenaires scientifiques (Lycée Thomas Hélye de Cherbourg, IRSN, programme Argo, Jcommops, Météo France), nous avons adapté le parcours.

Problématique principale d'étude : Essaiyer d'établir et expliquer les niveaux de radioactivité dans les environnements marins et insulaires autour du monde hors des zones habituellement étudiées.

=> En mars aux Canaries, Argo desendra ensuite au Cap Vert, ou prendra directement les alizés pour rejoindre les Antilles.

=> La suite de la route reste conditonnée aux contraintes administratives (Bahamas, St Pierre et Miquelon)

=> Retour à Cherbourg (Manche)









2021 : Expédition Escondida - volet 2

A partir de novembre, le bateau devrait repartir pour sa mission première : rejoindre le Pacifique et s'aventurer sur plus d'un an sur îlots, atols, dans les parties les moins traversées de cet océan pour collecter des données difficilement accessibles (surout vu de métropole) aux chercheurs.euses.

=> La route n'est pas encore établie.

=> Après une première expérience avec différents laboratoires de recherche, différents protocoles, et un pendant pédagogique/médiation scientifique avec des élèves du Secondaire, navigateur et (petite) équipe associative sont prêts à développer d'autres partenariats scientifiques ! Nous considérons Argo comme un contenant, minimaliste mais disponible !, pour divers projets scientifiques, selon les besoins.

Ces prochains mois sont donc ouverts pour nous rencontrer, nous adapter à votre projet de recherche (outils, transmission des données, ouverture au public, etc).


Pour plus d'information :

contact : Margaux Marie, margaux.marie@posteo.net

skipper : Olivier Merbau

page Facebook : https://www.facebook.com/expeditionescondida

site internet de l'association : https://voilenat.org/

site internet dédié au projet Escondida/IRSN/Lycée T.Hélye : https://www.irsn.fr/FR/Documents/Escondida/index.html